et en ru

Centres d’intérêt

Print

Tallinn

Tallinn est la plus ancienne capitale de l'Europe du Nord avec une population de près de 420.000. Le centre-ville historique se distingue par son caractère médiéval magnifiquement préservé qui a été reconnu comme un site du patrimoine culturel mondial par l'UNESCO en 1997.

 

Malgré le fait qu’il s’agit d’un des pays les moins religieux du monde, Tallinn accueille un large éventail d'architecture religieuse représentant un grand nombre de dénominations. Parmi les édifices les plus inspirants, il y a le clocher du XIIIe siècle de l'église Saint Olaf, le plus haut bâtiment du monde de 1549 à 1625, l'église  de Saint-Nicolas (Niguliste) du XIIIe siècle qui abrite une vaste collection d'art y compris le tableau de Bernt Notke "La Danse Macabre » dont la valeur estimée dépasse un milliard de dollars, et la cathédrale orthodoxe russe d’Alexandre Nevski avec ses clochers à bulbe construite en 1900.

 

Au cœur de la vieille ville se trouve la place de l’hôtel de ville, connu sous le nom de Raekoja plats. Une immense étendue pavée, elle est bordée de bâtiments historiques en couleurs de sorbet de framboise, de citron et de menthe, et de terrasses de cafés animées. Ancré à un côté de la place, voilà la mairie, le seul hôtel de ville gothique sauvegardé intact en Europe du Nord et devenu maintenant un musée et une salle de concert.

 

Errant dans le labyrinthe des ruelles, vous trouverez des cours cachées, des cul-de-sac charmants et plus de 25 galeries d'art. Le château de Toompea, qui date du Xe siècle,  domine la ville. Les vieux remparts de la ville disposent 26 tours de guet dont un appelé «La grosse Marguerite».

Tallinn-Tartu

Votre route vous mènera du sud des alentours de Tallinn à Tartu, en passant par de petits villages, à côté de quatre manoirs, plusieurs attractions touristiques importantes et cinq musées régionaux commémorant les facettes de la vie estonienne.

 

Le Manoir d'Albu est le plus ancien manoir dans le comté de Järva et remonte à 1282. Les fragments des murs médiévaux sont encore conservés dans le sous-sol du manoir actuel. Le bâtiment principal, une grange, un pont voûté, un grenier, une distillerie et le parc du complexe du manoir ont été préservés jusqu'à nos jours.

Deux médailles olympiques remportées sont aussi la fierté de la communauté d’Albu et chaque année des événements sportifs locaux sont organisés en l'honneur des vainqueurs. La championne olympique Erika Salumäe a inspiré une course cycliste locale. Tandis que le médaillé de bronze olympique du ski de fond, Jaak Mae organise une compétition de ski à Valgehobusemäe dans la communauté d'Albu.

 

L'ancien refuge de l'équipement de Järva-Jaani est sûr d'interpeller à ceux qui ont un intérêt pour la mécanique. La collection des véhicules anciens, du matériel agricole, des engins de travaux routiers et du matériel de lutte contre les incendies propose une vue d'ensemble sur l'évolution de l'ingénierie.

 

Le Musée de la lutte contre l'incendie de Järva-Jaani est construit sur les fondations d'anciennes écuries du presbytère et a ouvert ses portes aux visiteurs en 1999. Dans le musée, vous verrez le vieux drapeau de l'union des pompiers (qui a été perdu pendant 44 ans), le nouveau drapeau du jubilé, photos, médailles et diplômes. Le musée du cinema de Järva-Jaani se trouve dans la même maison que le musée des sapeurs-pompiers.

 

Vous passez ensuite dans le comté Jõgeva, la porte d'entrée dans le sud de l'Estonie. Son territoire s'étend du centre de l'Estonie à la frontière du pays avec la Russie le long du lac Peïpous.

 

La campagne prposes des images de la royauté et des légendes, avec les ruines des châteaux de Põltsamaa et Laiuse et d'immenses rochers associés aux légendes de Kalevipoeg - le héros de l'épopée nationale.

 

Dans la communauté de Jõgeva se trouve aussi la poterie de Siimusti, établie par Joosep Tiiman en 1886. Les pièces de céramique principalement faites à la main sont disponibles dans le magasin de la poterie.

 

La ville de Jõgeva a une population d'environ 6000 personnes et a été fondée il y a 130 ans. Elle s'est formé autour de la gare bâtie durant la construction du chemin de fer Tapa-Tartu.

 

Bien que vous soyez à Jõgeva au printemps, pour les Estoniens, la ville incarne l’hiver rigoureux du pays. Ici, en 1940, la température la plus froide du pays a été enregistrée! Une «colonne gel» a été dressé en 2003 à l'occasion de la température - 43,5º C. Jõgeva est également le siège du Père Noël estonien, toutes les lettres qui lui sont adressées arrivent au bureau de poste local.

 

Kuremaa, un autre petit village avec seulement 367 habitants, se trouve près de la rive nord du lac Kuremaa, le onzième plus grand lac en Estonie.

 

Kuremaa dispose d'un domaine construit de 1837 à 1843 par la famille von Oettingen  Environ deux millions de briques ont été utilisées pour sa construction. Le manoir ayant été une école d'agriculture depuis des décennies, elle est aujourd'hui un musée, utilisé pour accueillir des conférences. Les nombreuses dépendances ont été conservées. Son moulin à vent est un point de repère populaire, et ses jardins en terrasses descendent jusqu'à la rive du lac Kuremaa.

 

Palamuse est l'une des plus anciennes commune de l'Estonie, mentionnée la première fois en 1234. Le célèbre écrivain estonien Oskar Luts commémore la ville dans ses histoires "Le Printemps" et "L'Eté". Dans le bâtiment d’une ancienne école communale, construit en 1873, s’est installé un musée qui commémore Luts, la vie dans une école du village à la fin du 19e siècle ainsi que l'histoire de Palamuse.
 

 

 

Sur la route, nous arrivons au parc animalier d'Elistvere. Les animaux sauvages indigènes - renards, chevreuils, ours, lynx, élans, sangliers, buffles - sont établis dans des conditions similaires à celles qu'ils vivent dans la nature. Les personnes intéressées peuvent également visiter le centre des petits rongeurs. Les sentiers nature expliquent les diverses espèces végétales présentes à l'aide des panneaux d'informations.

 

Près d’Elistvere à Vudila il y a une aire de jeux pour toute la famille. Il y a des piscines spacieuses, des toboggans, des terrains de jeux et des attractions passionnantes.

 

 

 

 

 

Quand vous quittez la communauté de Jõgeva et entrez dans le comté de Tartu, vous serez accueilli par le lac Saadjärv, le sixième plus grand lac en Estonie.

 

Le centre de l’ère glaciaire à Aksi est une attraction touristique unique et originelle – il s’agit d’un centre de la nature qui combine une approche scientifique ludique de l’ère glaciaire avec du divertissement. Les animaux de l'ère glaciaire tels que les mammouths, élans irlandais et lions des cavernes y sont exposés. Une aire de jeux inspirée de l’ère glaciaire est ouverte pour les enfants.

 

Tartu Grand Prix

Avec une histoire qui remonte jusqu’en 1030, Tartu est l'une des plus anciennes communautés des pays baltes, ainsi que la deuxième plus grande ville d'Estonie, avec environ 100 000 habitants. Au porte du sud de l'Estonie, Tartu est  un centre médiéval du commerce hanséatique et une ville universitaire moderne réputée pour ses réalisations scientifiques. C'est le berceau du Festival de la musique Estonienne, du théâtre estonien et de l'État estonien.

 

La place élégante de l'Hôtel de ville de Tartu est bordée d'édifices classiques en couleurs pastel et des cafés en plein air. La place pavée a longtemps été un lieu de rassemblement pour les citoyens et les visiteurs, en particulier pour les étudiants, une composante importante de la ville.  Quarante pour cent des habitants de Tartu sont liés à l'Université de Tartu. En reconnaissance de cet esprit jeune, en 1998, une sculpture de deux étudiants qui s’embrassent a été érigée en face de l'hôtel de ville.

 

L'université de Tartu est l'une des plus anciennes universités d'Europe du Nord, fondée en 1632 par le roi Gustave II Adolphe de Suède à l'époque où l'Estonie a été gouverné par la Suède. L'université de Tartu a formé de nombreux scientifiques et chercheurs de renommée internationale telles que le biologiste germano-balte Karl Ernst von Baer et le célèbre sémiologue et culturologiste russe Juri Lotman.

 

Pendant la promenade dans la vieille ville de Tartu, il faudra entrer dans le musée du jouet de Tartu qui amène ses visiteurs adultes à leurs journées d’enfance les plus joyeuses et propose aux enfants beaucoup de choses à voir et à faire. L'exposition permanente présente des jouets avec lesquels les enfants de l’Estonie ont joué à travers les âges. Le musée possède également des salles de jeux et des ateliers.

 

La ruelle à côté du parc aquatique Aura est « la base»  du Tour d'Estonie à Tartu - c'est là où se termine le Grand Prix Tallinn-Tartu, le Grand Prix Tartu aussi bien que la course cycliste Tartu Rattaralli qui y commence et y finit. Le Centre Aura a été ouvert le 1er octobre 2001. Il y a une piscine, un parc aquatique, un club de santé, des saunas, un centre de thérapie par la lumière, un V-salon, un café et, en été, également une terrasse ensoleillée.

 

Les familles avec leurs enfants passent de bon moment au centre des sciences AHHAA - le plus grand de son genre dans les Etats baltes - qui a des attractions pour les jeunes et les moins jeunes. Le but du AHHAA est de rendre la science accessible à tout le monde.

 

La science et l'histoire se confondent et s'animent sur les voies navigables de Tartu. Les visiteurs peuvent découvrir la région comme les habitants, il y a longtemps, l’ont fait en croisière sur la rivière Emajõgi, le lac Võrtsjärv, et le lac Peïpous, au bord d’une barge Emajõe-Peipsi : un navire de commerce unique en bois. En Estonie, les barges de Peïpous ont navigué sur les plans d'eau intérieurs  pendant plus de 600 ans, à partir du 14ème siècle jusqu'au milieu du 20e siècle. Les voyages nature en barge visent à éduquer les gens sur la nature dans les zones qui leur sont inaccessibles par voie terrestre, ces voyages ont lieu du printemps à l'automne.

  • Grand sponsors:

  • Supporters:

  • Supporters:

  • Media Partner:

  • Official Car:

  • Neutral Service:

  • Supporting institutions:

  • Leader jerseys:

  • Live broadcast:

Klubi Tartu Maraton MTÜ - Laulupeo pst 25, 51007 Tartu
Phone: +372 515 0360     Fax: +372 7422 536     E-mail: tartumaraton@tartumaraton.ee